Vous êtes ici : accueil » Découvrir Aigues-Vives » Histoire et patrimoine » Elément de patrimoine » L’église Saint-Pierre

L’église Saint-Pierre

La première église Saint-Pierre ès liens, c’est son nom, est alors située au lieu dit le Planasset

Détruite lors des guerres de religion, elle est reconstruite et agrandie en Eglise 1686-1687 à l’ouest du village. Elle est alors l’église de la paroisse d’Aigues-Vives jusqu’à la Révolution.

Le 15 juillet 1801, Bonaparte, consul, et le pape Pie VII signent le Concordat pour réconcilier catholiques et protestants. En 1802, les articles organiques règlent le culte protestant. Le 8 germinal an X (soit le 23 mars 1803), Bonaparte cède l’Eglise Saint-Pierre aux protestants du village qui représentent 1403 habitants sur les 1530 total. Mécontents, la centaine de catholiques aigues-vivois réclame et envoie une pétition au Préfet, sans succès. Ils doivent désormais assister aux offices à Aubais ou Gallargues-le-Montueux.

C’est à partir de 1855 que l’actuelle église Saint-Pierre est construite, quartier du Cantonnat, sur un terrain privé, grâce à une souscription des catholiques locaux et une aide de l’évêché de Nîmes. Il s’agit d’un édifice de style néo-gothique aux dimensions modestes.

Chantier ferroviaire entre Nîmes et Montpellier

Circulation des trains perturbée du 25 au 28 mai 2017

Accueil du Lundi au Vendredi :
de 8h30 à 12h00 et de 14h00 à 17h30